Deco Tendency
Les matériaux des planchers

Connaître les matériaux pour lutter contre le coronavirus

Aujourd’hui, je vais montrer que connaître les matériaux peut s’avérer utile pour lutter contre le coronavirus. Avec qui se passe actuellement, peut-être devrions-nous penser à rendre nos maisons plus faciles à nettoyer et à désinfecter. On pense bien évidement à la conception des maisons et des avantages d’un mobilier minimaliste. Mais que pouvons-nous réellement faire pour rendre nos maisons plus sûres et plus saines face à quelque chose comme le coronavirus ?

Connaître les matériaux pour lutter contre le coronavirus

Connaître les matériaux que l’on trouve chez nous

Une étude très récente des National Institutes of Health, du CDC, de l’UCLA et des scientifiques de l’université de Princeton a examiné combien de temps ce coronavirus, officiellement connu sous le nom de SRAS-CoV-2, reste actif sur divers matériaux.

Tout d’abord, ils ont constaté que le virus restait viable en aérosols pendant la durée des expériences, soit trois heures. Cela contredit certains rapport ou l’on suggérait qu’un filtre HEPA n’était probablement pas nécessaire.

Le virus semble survivre plus longtemps sur des surfaces lisses comme le plastique (72 heures) et l’acier inoxydable (48 heures) et moins longtemps sur le papier, le carton ou les vêtements (24 heures).

Les matériaux comme le laiton et le cuivre

Les propriétés antimicrobiennes du cuivre sont connues depuis longtemps. Mark Wilson de la Fast Company écrit :

Lorsque des grippes, des bactéries comme E. coli, des superbactéries comme le SARM ou même des coronavirus se posent sur la plupart des surfaces dures. Ils peuvent vivre jusqu’à quatre ou cinq jours. Mais lorsqu’elles se posent sur le cuivre, et les alliages de cuivre comme le laiton, elles meurent en quelques minutes. “Nous avons vu des virus s’effondrer”, explique Bill Keevil, professeur de santé environnementale à l’université de Southampton. “Ils atterrissent sur le cuivre et ça les dégrade.”

Les bâtiments avaient autrefois des ferrures de porte en laiton. Il y a avait aussi des plaques de poussée en laiton sur les portes. Vous le voyez, connaître les matériaux pourrait permettre d’éviter certains écueils.

En 2015, des chercheurs ont comparé les taux d’infection dans trois hôpitaux. Ils ont constaté que lorsque des alliages de cuivre étaient utilisés dans trois hôpitaux, cela réduisait les taux d’infection de 58%. Une étude similaire a été réalisée en 2016 dans une unité de soins intensifs pédiatriques. Elle mis en évidence une réduction tout aussi impressionnante du taux d’infection.

Les matériaux des planchers

Les sols doivent être facilement lavables et ne pas donner aux insectes des endroits où se cacher. C’est pour cela qu’il faut éviter d’installer trop de tapis chez soi. Mais même avec des sols solides, il y a des options. Le revêtement de sol en vinyle, rebaptisé LVT pour Luxury Vinyl Tile, fait un retour en force.

Cependant, nous avons toujours plaidé en faveur du linoléum ; qui est fabriqué à partir de matériaux entièrement naturels. Et contrairement au vinyle, il possède des propriétés naturelles de destruction des bactéries. C’est l’une des raisons pour lesquelles il est utilisé dans les hôpitaux depuis des années ; en plus d’être simple à nettoyer. Forbo, le fabricant de Marmoleum, la marque de linoléum la plus populaire, a commandé une étude et a découvert qu’il inhibait la croissance du SARM et d’autres agents pathogènes. Une autre étude a révélé qu’il tuait le norovirus. Mais il n’existe aucune recherche concernant le Sars et d’autres coronavirus.

Les tests ont prouvé que le Marmoleum n’inhibe pas seulement la croissance du SARM, mais qu’à l’exception des conditions de tests de laboratoire les plus extrêmes, le SARM perd en fait sa viabilité en sa présence. C’est- à-dire qu’il est tué. L’activité antibactérienne du revêtement de sol Marmoleum signifie que Staphylococcus aureus (y compris les souches de SARM communément associées aux infections nosocomiales) a moins de chances de survivre, ce qui réduit le risque de propagation.

On le voit, connaître les matériaux, et notamment les matériaux naturels peut être une bonne chose.

Les matériaux des planchers

Le liège

Le liège lui aussi entièrement naturel, a également antibactérien. Encore une fois, ce qui fonctionne avec les bactéries ne signifie pas nécessairement que cela fonctionne avec les coronavirus. Une étude récente l’a montré.

Le liège a montré une activité antibactérienne élevée contre Staphylococcus aureus, avec une réduction bactérienne de presque 100% (96,93%) après 90 minutes d’incubation. Une action antibactérienne plus réduite mais constante dans le temps a été observée contre Escherichia coli ; réduction de 36% du nombre initial de colonies bactériennes.

Les matériaux comme béton et carrelage

Il est facile de les garder des matériaux comme béton et carrelage propres. C’est là un de leur principal avantage pour lutter contre les bactéries et les virus.

Terrazzo

C’est un peu comme le béton, où de jolies pierres sont mises dans du ciment puis broyées. Autrefois, c’était presque le revêtement de sol standard des hôpitaux. Il est durable, facile à nettoyer, et on pouvait le faire courir sur les murs dans des bases courbes ou évasées pour qu’il soit facile à nettoyer à la serpillière.

Parquet en bois

Aujourd’hui, la plupart des planchers en bois ont une fine couche de polyuréthane sur le bois qui ne scelle plus l’ensemble du plancher comme c’était le cas auparavant lorsqu’il était fait sur place. On ne peut donc pas vraiment le laver à grandes eaux car l’eau s’infiltre entre les planches.

Les planchers en bois présentent de nombreux avantages, en particulier lorsqu’il s’agit de bois véritable.

Parquet en bois

Les matériaux des murs

Comme nous le savons grâce aux études, le coronavirus ne dure pas aussi longtemps sur des surfaces rugueuses, qui pourraient être plus proches du carton en ce qui concerne le temps de survie.

Débarrassez-vous des cloisons sèches recouvertes de papier ! Les matériaux comme le parement en papier n’est que de la nourriture pour la moisissure et se désintègre à la vue de l’eau. Pour un peu plus d’argent, vous pouvez poser un parement en fibre de verre. Il est plus durable, plus résistant à l’humidité et à la moisissure.

Le plâtre

Le design de l’architecte Terrell Wong de Stone’s Throw aime le bois mais aussi le plâtre à base d’argile “pour améliorer la qualité sonore, la durabilité et éviter les toxines, la vulnérabilité aux moisissures et l’énergie intrinsèque des cloisons sèches”. Il a une belle finition lisse et facile à nettoyer.

En conclusion : tous les matériaux devrait être lavables

En définitive, lorsque vous choisissez des matériaux, posez-vous une question. Pouvez-vous les nettoyer facilement ? Est-ce qu’il résiste à l’eau ? Est-ce qu’il passe le test de Dobson ?

Mathieu Carlier

Blogueur et influenceur passionné (ou acharné) j'ai créé le blog Deco Tendency puis Le Blog des Tendances et enfin Le Blog Domotique.

Add comment

 

Abonnez-vous à la newsletter Deco Tendency

Suivez Deco Tendency sur les Réseaux Sociaux

Blog Deco Tendency

Déco Tendency est un blog deco et un blog design, que j’ai créé en 2009. Mon blog présente des produits de décoration comme des objets déco, des meubles, des luminaires, des articles textiles, des ustensiles pour la cuisine, pour organiser son bureau, etc.

Pin It on Pinterest