Deco Tendency
cabinet de curiosités

Comment créer un cabinet de curiosités à la maison ?

Les cabinets de curiosités célèbrent l’art de collecter des objets insolites. Avec une histoire qui remonte à la Renaissance, le cabinet de curiosités avait pour objectif de montrer son amour pour la science.

Les cabinets de curiosités sont récemment redevenus populaires, souvent grâce à de intelligentes réinterprétations impliquant une petites dose d’inattendu. Les roches, les coquillages, les os d’animaux, les insectes, les boules antiques et les petits objets architecturaux comptent parmi les nombreuses curiosités collectionnées.

cabinet de curiosités

Qu’est-ce qu’un cabinet de curiosités ? Définition !

Un cabinet de curiosités – ou wunderkammer – stockait et exposait une grande variété d’objets et d’artefacts ; avec un penchant particulier pour les objets rares, éclectiques et ésotériques. À travers la sélection des objets, ils racontaient une histoire particulière sur le monde et son histoire.

Les cabinets présentaient généralement des antiquités, des objets d’histoire naturelle (tels que des animaux empaillés, des insectes séchés, des coquillages, des squelettes, des coquillages, des herbiers, des fossiles) ; et même des œuvres d’art. Dans les cabinets de curiosités, les collections étaient souvent organisées en quatre catégories environ (appelées en latin) :

  • Artificialia, qui regroupe les objets créés ou modifiés par l’homme (antiquités, œuvres d’art) ;
  • Naturalia, qui regroupe les créatures et objets singuliers naturels (avec un intérêt particulier pour les monstres) ;
  • Exotica, qui comprend les plantes, les insectes et les animaux exotiques ;
  • Scientifica, qui regroupe les instruments scientifiques.

En France, le plus grand cabinet de curiosités de France est attribué à René-Antoine Ferchault de Réaumur (1683-1757). Il s’intéressait tout particulièrement aux animaux et à l’ornithologie.

cabinet de curiosités, 1599 (Collection : American Museum of Natural History)
Cabinet de curiosités, 1599 (Collection : American Museum of Natural History)

Artificialia : des objets créés ou modifiés par l’homme

La Vénus de Willendorf du Musée d’histoire naturelle de Vienne aurait pu être un trésor dans un cabinet de curiosités si elle n’avait pas été trouvée en 1908. À cette époque, les musées d’histoire naturelle existaient déjà. La représentation soignée et le style harmonieux font de cette figure vieille de 29 500 ans l’une des œuvres d’art les plus expressives du paléolithique.

Vénus de Willendorf de l'ère paléolithique (Collection : Musée d'histoire naturelle de Vienne)
Vénus de Willendorf de l’ère paléolithique (Collection : Musée d’histoire naturelle de Vienne)

Naturalia : de petites merveilles naturelles

On ne connaît pas la provenance de ce veau à deux têtes du Musée d’histoire naturelle de Venise. Les animaux à têtes multiples (polycéphales) ont la même origine que les jumeaux siamois. Leur malformation dérive en effet d’une séparation incomplète de jumeaux monozygotes.

Veau bicéphale (Collection : Musée d'histoire naturelle de Venise)
Veau bicéphale (Collection : Musée d’histoire naturelle de Venise)

Ces individus sont souvent destinés à une durée de vie tragiquement courte en raison de problèmes d’alimentation, de respiration et de déplacement. Mais la polycéphalie, bien que rare dans la nature. Elle est largement documentée et représentée dans la culture ; notamment chez les reptiles et les amphibiens. Mais aussi chez les mammifères comme l’homme. On attribue traditionnellement aux créatures polycéphales des pouvoirs surnaturels de clairvoyance. En fait, de nombreuses divinités appartenant à des religions polythéistes sont représentées comme des êtres à plusieurs têtes. On en trouve souvent dans les cabinet de curiosités naturalistes.

Animalia : papillons, plantes, animaux …

Les gens croient aux basilics depuis l’Antiquité. « Basiliskos », mot grec signifiant « petit roi », désignait le roi des serpents. Ce n’est qu’au Moyen Âge que le basilic est devenu une créature mythique ; un hybride d’un coq, d’un crapaud et d’un serpent.

Il était censé se tapir dans les caves, les puits et les gaines, et son haleine fétide comme son regard macabre étaient mortels. Jusqu’au XVIIe siècle, l’existence de la plus terrible de toutes les bêtes était rarement mise en doute ; les basilics étaient le sujet de dissertations et ne manquaient jamais dans un cabinet royal de curiosités à l’époque de la Renaissance.

Les animaux légendaires ont toute leur place dans les cabinets de curiosité. On y retrouve donc parfois des éléments comme des cornes de licornes.

Exotica : ambiances exotiques

Ce spécimen est la magnifique vitrine de colibris exposée dans la galerie des oiseaux du Muséum d’histoire naturelle. Mesurant plus de deux mètres de haut et contenant plus de 100 de ces petits oiseaux brillants, ce cabinet de curiosités est typique des expositions exotiques de l’époque victorienne recherchées par les collectionneurs de curiosités.

 Exposition de colibris, 1800 (Collection : Musée d'histoire naturelle)
Exposition de colibris, 1800 (Collection : Musée d’histoire naturelle)

Malheureusement, l’origine de ce magnifique coffret n’est pas claire. Notre meilleure hypothèse est qu’il provient du musée personnel du collectionneur William Bullock ; dont le contenu a été vendu aux enchères en 1819. Dans le document intitulé « A companion to Mr. Bullock’s London Museum and Pantherion », son coffret de colibris est présenté comme « la plus belle collection d’Europe ». Aussi, il est dit des oiseaux que « les pierres précieuses, polies par l’art, ne peuvent être comparées à ces joyaux de la nature ».

Scientifica : rassemble des instruments scientifiques

La science médicale de la période Edo (1603-1868) était un savant mélange de médecine traditionnelle japonaise et occidentale.

Précurseurs des instruments médicaux contemporains, les instruments présentés allient utilisation technique et beauté esthétique. Aujourd’hui, ils sont plus souvent considérés comme des œuvres d’art et de design ; témoignant d’un savoir-faire qui pique à la fois notre curiosité et nos émotions.

Quel siècle correspond à l’âge d’or des cabinets de curiosités en europe ?

Imaginez un monde sans téléphones, télévisions, lecteurs mp3, ordinateurs et téléphones. Comment feriez-vous pour divertir vos invités après le dîner sans l’aide d’aucun de ces appareils ? Avec un cabinet de curiosités !

Pourquoi fait-on des cabinet de curiosité à la Renaissance ?

Les cabinets de curiosités étaient la réponse de l’aristocrate qui cherchait à animer les fêtes opulentes mais peu éclairées organisées pendant la Renaissance italienne. Ils étaient de tailles diverses, allant d’un petit meuble à plusieurs tiroirs à une pièce entière. Les tiroirs et les étagères abritaient des objets originaux acquis au cours de longs voyages dans des pays lointains.

Chaque objet offrait l’occasion de raconter une aventure épique ou, plus souvent, d’en fabriquer une. Comme tout le monde, les personnes aisées aimaient définir leur personnalité par la possession d’objets prestigieux, gages tangibles de leur intelligence, de leur érudition, de leur richesse et de leur goût. Ils avaient déjà compris que les objets précieux avaient du pouvoir sur les gens. Ils avaient compris que les associations entre les objets de luxe et la personnalité gravaient des impressions durables. C’était un peu les ancêtres des musées.

Mais en toute honnêteté, les cabinets n’étaient pas toujours fondés sur la vérité. Les artefacts et les animaux et plantes conservés étaient parfois achetés sur les marchés de Florence et de Rome plutôt que collectés directement par le propriétaire du cabinet. Les célèbres sirènes fabriquées en cousant ensemble le torse d’un singe et la queue d’un poisson, étaient des fabrications totalement fantaisistes ; plus proches de l’art. Mais dans l’ensemble, cela n’avait pas vraiment d’importance.

Les cabinets n’étaient pas censés être scientifiques. Ils étaient un lieu d’imagination dans lequel ceux qui pouvaient se le permettre construisaient leur propre version du monde. En se tenant au centre de ce mini-univers. Aussi, en montrant du doigt les objets pour qu’ils révèlent leurs secrets les plus profonds, les collectionneurs ressentaient un sentiment d’aisance et de maîtrise sur un monde qui leur paraissait le plus souvent trop grand, trop confus et trop inhospitalier.

Du musée à nos intérieurs

Du British Museum à l’Hermitage, en passant par le Louvre et les Offices, l’histoire de nos musées d’art les plus appréciés remonte aux collections des princes et des rois de la Renaissance en Europe. Le cabinet du roi était prestigieux.

La collection d’objets précieux était une tradition de longue date chez les puissants. Ainsi, les premiers cabinets de curiosités faisaient régulièrement office de symboles de statut social. L’opulence des cabinets de curiosités est cependant aléatoire ; aucun ordre chronologique ou critère scientifique n’a présidé à leur agencement. Le propriétaire de la collection était entièrement responsable de l’interprétation. Aussi, le contenu, en vérité, était le reflet du goût et de l’identité de l’amateur de curiosités.

Au fur et à mesure que les objets s’accumulaient et débordaient des étagères des meubles, les collections occupaient des pièces entières ; puis, parfois, beaucoup plus. Mais au cours du XVIIIe siècle, l’attention s’est déplacée. L’essor de la science en tant que discipline définie signifiait que les collections ne pouvaient plus seulement représenter la richesse et l’intelligence de leur propriétaire. Elles devaient donner un sens au monde dans lequel nous vivions de manière plus objective.

Par la suite beaucoup parlerons de fausse science et de croyances de l’époque. Jean de La Bruyère, dans ses Caractères (1688), a d’ailleurs écrit ces quelques lignes : « ridicules amateurs de fleurs qui se pâment devant une tulipe » : « Que deviendront ces modes quand le temps même aura disparu ? ».

Comment faire un cabinet de curiosités contemporain et déco ?

La bonne nouvelle en ce qui concerne les cabinets de curiosités modernes, ou contemporain, c‘est qu’il n’y a pas de règles. Le meuble doit-il être une grande antiquité ? Absolument pas. Les spécimens doivent-ils provenir de la nature ? Encore une fois, non. En fait, certains préfèrent organiser des groupes de curiosités sur des plateaux ; plutôt que de consacrer un meuble entier à leur collection.

cabinet de curiosités 1

D’autres, comme l’artiste française Maissa Toulet, adoptent une approche plus contemporaine. Son interprétation du  cabinet de curiosités implique des étagères en verre aux lignes épurées et un arrangement délibérément spacieux qui attire l’attention sur chaque objet en tant qu’œuvre d’art. Fini le fouillis, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Comment créer un cabinet de curiosités à la maison

Pourtant, certains amateur de curiosités préfèrent un espace plus compact, mélangeant divers objets et créations ; de couleurs claires ou de couleurs sombres. L’image ci-dessous en est un bel exemple et provient d’un catalogue de Pottery Barn. Notez l’abondance des coquillages et des petites pièces architecturales.

Comment créer un cabinet de curiosités à la maison

Choisir un meuble pour son cabinet de curiosités

Chaque cabinet de curiosités a besoin d’un … meuble ! C’est la première étape avant de faire la déco de son cabinet de curiosité. Ce meuble permettra de présenter vos trésors. Il faut donc choisir un cabinet avec des étagères ouvertes ou des portes vitrées. Outre cet impératif, tout est permis. Pour ceux qui préfèrent un look moderne, choisissez un meuble en verre et métal ; par exemple une armoire de rangement en acier inoxydable de laboratoire des années 1930. Un cadre soudé à la main et les finitions en zinc ajoutent de l’authenticité à cette reproduction.

meuble vitrine

N’ayez pas peur d’opter pour un meuble de style vintage. Un look un peu usé ne fera que renforcer l’étrangeté des objets. Fabriqué en acier et en verre, le cabinet de dentiste vintage ci-dessous offre un espace de rangement sur table ainsi qu’un espace de rangement en vitrine.

meuble vitrine

Pour un espace plus étroit, choisissez un meuble mince comme la grande armoire de toilette avec tiroirs Pharmacy ; une reproduction d’une armoire de pharmacie du XIXe siècle. Doté d’une structure en acier soudé à la main avec une finition en émail blanc, cette armoire offre des options de rangement et d’expositions idéales.

meuble vitrine

Certains collectionneurs de curiosités préfèrent une pièce ancienne pour conserver leurs trésors. Personnellement, je trouve petit meuble en bois et verre très sympa et très polyvalent.

Choisir un meuble pour son cabinet de curiosités 3

Comment fabriquer et décorer son cabinet de curiosités ?

Une fois que vous avez choisi le contenant, il vous faut vous mettre à la recherche du contenu. Passons à la déco du cabinet de curiosité. Si vous ne possédez pas d’animaux étranges, de spécimens minéraux et d’os depuis des années, ne vous inquiétez pas ! Les cabinets de curiosités modernes proposent une gamme d’articles allant des figurines en céramique aux petits objets de collection. Les bocaux ci-dessous contiennent une variété d’articles vintage intéressants ; très appréciés des amateurs de curiosité. Leur point commun : ils sont vraiment curieux.

Décorer son cabinet de curiosités

Ensuite, encore une fois, n’hésitez pas à inclure des petits os d’animaux et des éléments que vous aurez ramassé dans la nature.

Décorer son cabinet de curiosités 1

Dans un souci de préserver la nature, un nombre croissant d’objets et d’éléments créées par l’homme sont disponibles à la vente. Par exemple du faux corail blanc, comme vous pouvez le voir ci-dessous. Disperser ces pièces dans un cabinet de curiosités peut ajouter une touche de mer à votre décor.

Décorer son cabinet de curiosités 2

Enfin, n’oubliez pas l’attrait des imprimés botaniques, tels que les illustrations encadrées ci-dessous. Appuyées contre l’intérieur d’un meuble, ces pièces créent une belle toile de fond pour vos curiosités. Même une carte carte postale ou de vieilles affiches peuvent intégrer votre cabinet de curiosité. L’artiste et designer John Derian crée des plaques en verre incroyables, dont beaucoup ont pour thème la nature. D’autres sont des plaques ayant pour thème la science.

Organiser votre cabinet de curiosités ou votre chambre des curiosités

Ensuite, une fois que vous avez sélectionné une armoire et vos étranges objets sont prêts à être mis en valeur. En assemblant votre collection, n’oubliez pas de laisser transparaître votre personnalité. Remettez en question les règles d’agencement en plaçant des éléments qui ne sont généralement pas mélangés ; et rappelez-vous qu’il n’y a pas une seule façon d’exposer les curiosités.

cabinet de curiosités 6

cabinet de curiosités 8

Agencer un cabinet de curiosités moderne

Si vous souhaitez créer un cabinet de curiosités moderne, faites en sorte de bien séparer chaque objet. N’hésitez pas à ajouter une petite étiquette à apposer à côté de chaque curiosité. Les cabinets de curiosités modernes comportent souvent des articles fantaisistes ou des pièces clairement artificielles. Le plaisir vient du mélange inattendu du passé et du présent.

Agencer un cabinet de curiosités moderne

Agencer un cabinet de curiosités classique

Pour ceux qui préfèrent les cabinets de curiosités plus traditionnels qui font référence au passé, il existe de nombreuses sources d’inspiration. Par exemple, le cabinet de curiosité ci-dessous est vendu chez Etsy. On y retrouve des crânes, des insectes, des coraux, des coquillages, etc.

Agencer un cabinet de curiosités classique

Agencer un cabinet de curiosités thématique

Pour un cabinet de curiosités thématique, essayez de présenter une collection d’objets similaires. L’image ci-dessous présente un cabinet de curiosité sur le thème des coquillages.

Agencer un cabinet de curiosités thématique 

Une autre option consiste à regrouper des parties de votre collection par motif, comme le montre l’exposition de papillons dans le cabinet de curiosités original de Bonnier do la Mosson. La pièce a été démontée en 1935, puis réinstallée à la bibliothèque du Muséum d’histoire naturelle de Paris en 1979.

 Agencer un cabinet de curiosités thématique 2

Quoi qu’il soit, n’hésitez pas à être spontanés ! Qui a dit que vos curiosités devaient être contenues dans un cabinet ? Les objets ci-dessous sont exposés à l’aide de champignons naturels cuits au four !

Agencer un cabinet de curiosités thématique 3

Comme vous pouvez le voir, personne qui possèdent un cabinet de curiosités apprécient autant leurs méthodes d’exposition que les articles présentés.

Où trouver des boutique en ligne pour son cabinet de curiosité ?

Si vous avez la passion des choses étranges, que vous souhaitez créer un cabinet de curiosité pour la première fois, ces quelques boutiques en ligne vont vous aider. Vous trouverez une bonne part d’objets modernes mais certains sites proposent des objets authentiques. Retenez que le plus important pour créer une ambiance de cabinet de curiosité, c’est avant tout de faire la bonne sélection.

Vous ne pourrez pas créer une ambiance de cabinet de curiosité en achetant un faux buste sur AliExpress. Vous ne pourrez pas créer une ambiance de cabinet de curiosité sans prendre le temps de chiner. Car oui, cela va vous prendre du temps … beaucoup de temps pour trouver la bonne pièce.

  • Objets de Curiosité
  • Curiositas Paris
  • Maisons du Monde
  • Le Cabinet de Curieux
  • Etsy
  • Selency
  • Label Emmaus
  • Au Caillou Amoureux
  • Deyrolle

Mathieu Carlier

Blogueur et influenceur passionné (ou acharné) j'ai créé le blog Deco Tendency puis Le Blog des Tendances et enfin Le Blog Domotique.

Add comment

 

Blog Deco Tendency

Déco Tendency est un blog deco et un blog design, que j’ai créé en 2009. Mon blog présente des produits de décoration comme des objets déco, des meubles, des luminaires, des articles textiles, des ustensiles pour la cuisine, pour organiser son bureau, etc.

Suivez Deco Tendency sur les Réseaux Sociaux

Abonnez-vous à la newsletter Deco Tendency

Pin It on Pinterest